ILS ETAIENT CINQ – Sandrine Destombes

ILS ETAIENT CINQ – Sandrine Destombes

ILS ETAIENT CINQ – Sandrine Destombes

Aucun commentaire sur ILS ETAIENT CINQ – Sandrine Destombes

Ils étaient cinq

Auteur : Sandrine Destombes
Editeur : Pocket

Résumé : Quel est le point commun entre Saint Thomas, la figure de Cerbère dans la mythologie grecque , les Anymous et l’ordre du Temple Solaire? ( ce roman) : ce roman. Tout part d’une vidéo montrant une terrible scène de torture d’un inconnu, que reçoit le capitaine Brémont sur sa boîte mail qu’il observe impuissant.  C’est à lui et à personne d’autre que les agresseurs ont envoyé la vidéo. Un sms quelques minutes plus tard pour indiquer à Brémont où se trouve la victime, puis tout bascule. L’homme est retrouvé mutilé et dans le coma, une femme est découverte prostrée, séquestrée depuis deux semaines. Qu’est ce qui anime les bourreaux ? Brémont sait que tant qu’il ne l’aura pas découvert le « pourquoi », les victimes s’enchaîneront… Mais le Capitaine se laissera envahir par ses émotions au point d’en oublier parfois son job de profileur…

Coup de cœur de Faïza, Médiathèque La Passerelle, La Tour du Pin : Un thriller psychologique bien agencé et mené. Une intrigue savamment menée où l’auteur sait jouée en faisant planer le doute sur les personnages, joue par biais d’énigmes autour de grandes figures de la mythologie grecque, des références en nous baladant en rajoutant de multiples rebondissements. Les chapitres assez courts et ramassés nous donnent envie de ne pas abandonner le récit (besoin de connaître la suite). Le rythme est donné dès le premier chapitre nous sommes directement plongés dans le récit. La lecture est facile et fluide. Nous suivons l’enquête du côté de la DSC (département des sciences du comportement = profileurs français) avec le trio : capitaine Brémont et ses dieu lieutenants : Rocca et Nguyen seconder vers le milieu du récit par Charles Beauvois un retraité de la DST et ancien mentor du capitaine Brémont. Un questionnement clair sur la notion de vengeance, où ceux qui se portent en bourreaux sont finalement plus victimes que les victimes. La question reste en suspens une fois la dernière page tournée et résonne encore longtemps « Qui sont vraiment les victimes » ?

Ce livre est disponible dans le réseau des médiathèques. Vous pouvez le réserver en cliquant ICI !

Laisser un commentaire

Retour en haut