Café d’actu – Juin 2021

Café d’actu – Juin 2021

Café d’actu – Juin 2021

Aucun commentaire sur Café d’actu – Juin 2021

Café d’Actu, c’est l’occasion de découvrir des documentaires présentés par vos bibliothécaires sur des thématiques en tout genre. Ainsi, on parlera d’évolution, de musique, de Do it yourself, d’art, de sexualité, etc.

Les présentations sont à retrouver en intégralité ici : 

Le génie des arbres d’Emmanuelle Nobécourt ESC films (DVD documentaire) 

Résumé: 

Les arbres sont les meilleurs alliés des hommes pour préserver la vie sur Terre. Même s’ils ont vécu sous tous les climats et dans les situations particulièrement hostiles, ils sont aussi très fragiles face à la rapidité du changement climatique. La science met en lumière dans ce film le rôle inestimable des arbres et révèle à travers l’échelle moléculaire et planétaire ses superpouvoirs. Hypersensibles et ultra-connectés, les arbres sont en constante interaction avec leur environnement. Ils sont un modèle de résilience, d’équilibre énergétique et de gestion des ressources. 

Emmanuelle Nobécourt a fait le tour du monde pour aller voir les spécimens les plus beaux et les plus intéressants. Et surtout, elle nous conduit dans les laboratoires, auprès des plus grands spécialistes mondiaux des arbres : on découvre que la science commence à peine à comprendre leurs extraordinaires facultés. 

Il est question de l’immobilité des arbres. On ne réalise pas la prouesse qu’accomplissent ces êtres vivants : grandir, se nourrir, et vivre des centaines d’années, par tous les temps, sans jamais se déplacer. 

L’arbre semble inerte, c’est une erreur : il est toujours en mouvement. C’est le seul végétal qui n’arrête jamais de pousser, en quête permanente de lumière. 

C’est Emma de Caunes qui fait la voix off. 

Voici une très bonne interview de la réalisatrice parlant alors de ce formidable documentaire : https://fr.blog.ecosia.org/interview-le-mystere-des-arbres/ 

En complément nous vous conseillons également:  La vie secrètes des arbres de Peter Wohllben (Les Arènes) à réserver ICI et  Un bain de forêt de Eric Brisbare (Marabout) à réserver ICI.

Cliquer ici pour réserver ce document

Tchernobyl visite post apocalyptique de Laurent Michelot : 

Résumé : 

Tchernobyl visite post apocalyptique de Laurent Michelot, photographe passionné, qui explore à travers 150 photographies inédites, des lieux aujourd’hui abandonnés. 

26 avril 1986. La catastrophe de Tchernobyl détruit en quelques heures bon nombre de vies, une ville, des villages, une région. C’est un désastre à la fois écologique et humain, qui restera gravé dans la mémoire collective et dont les cicatrices mettront plus de neuf cents ans pour, peut-être, disparaître. A travers une introduction richement illustrée d’infographies et de photographies d’époque, ce livre fait la lumière, pour la première fois, sur la ville utopiste de Pripyat et le complexe de Tchernobyl, l’accident fatal et les tentatives pour contenir le drame. 
Des cartes détaillées de la zone permettent d’explorer la ville, ses infrastructures, ses habitations ainsi que les villages alentour. Des photographies d’archive viennent mettre en regard le présent et le passé, comme autant d’instantanés, de fragments de vie des hommes et des femmes qui vivaient là, autrefois.  

  • Un gros coup de cœur pour ce livre et les images que nous livrent Laurent Michelot où le sentiment d’abandon et de fin du monde est total. Au fil de ses photo on explore équipements publics, habitations, commerces, centres sportifs. Ici une fresque colorée, dans la tradition de l’art soviétique, étrangement intacte sur un mur délabré. Là, un jouet d’enfant, un camion, mangé par la rouille. Un caddy dans une épicerie, les meubles dévastés d’un ancien salon de coiffure. Aux abords de la gare, gisent les carcasses rouillées des wagons d’un train et un vieil autobus encore jaune. Le tout est agrémenté de photos historiques, de magnifiques plans détaillés et infographies efficaces qui participent a l’immersion. Les textes ne sont pas en reste : Ils nous plongent souvent dans le quotidien des habitants de Prypiat avant la catastrophe par le biais de petites anecdotes qui ont été glanées par l’auteur. Cela met encore plus en relief les superbes photos de ces lieux laissés à l’abandon. 

Cliquer ici pour réserver ce document

 

Atlas des sirènes de Anna Claybourne et Miren Asiain Lora édition Kimane ( documentaire jeunesse) 

Résumé: 

Connais-tu les hommes bleus du Minch, ces tritons impitoyables des mers écossaises, la dangereuse sirène Iara du Brésil, qui aime faire échouer les bateaux, ou la légendaire Ningyo du Japon, qui peut donner la vie éternelle ? Sais-tu que les eaux de toute la planète abritent des sirènes de toutes sortes, qui peuvent exaucer des voeux ou jeter des sorts, et bien d’autres créatures qui peuvent déchaîner des tempêtes ou apaiser les vagues ? Continent par continent, ce magnifique atlas recense les légendes et les récits qui entourent ces mystérieuses créatures peuplant les eaux du globe et révèle tous leurs secrets. 

Illustrations foisonnantes et chatoyantes ; cet atlas rassemble ces histoires, légendes et folklore de sirènes de tous les coins du monde. Elles sont divisées par région : Europe, Afrique, Asie, Océanie, Amérique du Nord et Amérique du Sud.
Découpé en plusieurs chapitres selon les continents, on découvre alors que selon les continents les sirènes sont bien différentes. 

Entre explications scientifiques mythologiques extraits de conte de tous les continents, laisser vous transporter pour votre plus grand plaisir des yeux 

Cliquer ici pour réserver ce document

 

Flic: un journaliste a infiltré la police de Valentin Gendrot édition la Goutte d’or 

Résumé: 

Durant six mois, Valentin Gendrot a intégré le commissariat du 19e arrondissement de Paris. Une arme à la ceinture, le journaliste sous couverture a rejoint une brigade dont certains membres tutoient, insultent et distribuent régulièrement des coups à des jeunes hommes noirs, d’origine arabe ou migrants qu’ils surnomment “les bâtards”. 

Valentin Gendrot ne cache rien. Il relate la précarité des conditions de travail, le suicide d’un collègue du commissariat survenu lors de son immersion, mais aussi les propos racistes émis par des agents de l’État, les bavures, la violence. 

 L’auteur raconte, en détail, comment il assiste au tabassage d’un adolescent noir par un collègue policier. Alors que le jeune homme de 16 ans a porté plainte pour violences policières, Valentin Gendrot découvre, de l’intérieur, comment ses collègues étouffent l’affaire. 

 Cette infiltration unique nous délivre les secrets que seuls les policiers partagent ; Valentin Gendrot nous ouvre l’antichambre où personne n’est jamais entré. 

Un livre témoignage percutant et il faut avouer également très remuant. Durant deux bonnes années à l’âge de 29 ans Valentin Gendrot infiltre les rangs de cette institution nommée POLICE. 

C’est plus un récit qu’un article journalistique. 

Racisme, jeunes à la dérive, bavures également et malheureusement elles sont souvent médiatisées sont des éléments très présents dans ce livre. Néanmoins, sans justifier les actes des forces de l’ordre, l’auteur pointe aussi les conditions de travail de la police : « police low cost » pas assez formée ou trop vite, recrutée sans diplôme sans trop s’intéresser à la motivation sous-jacente, des salaires bas et de fait des conditions de vie précaires. 

L’auteur nous embarque en immersion au sein de l’école de formation des adjoints de sécurité (« ADS » : des policiers contractuels « low cost » selon les termes de l’auteur), de l’I3P (l’infirmerie psychiatrique de la Préfecture de police de Paris), puis du commissariat du 19ème arrondissement de Paris. 

L’auteur est un spécialiste des infiltrations, il a souhaité explorer une institution “clivante” en utilisant cette méthode controversée, objet d’un débat récurrent chez les journalistes. “Ça fait bouger les lignes”, justifie l’auteur de 32 ans. 

« Être policier, c’est brasser la misère humaine » // Police de Maïwenn  // Les misérables de Ladj Ly 

Cliquer ici pour réserver ce document

 

Art et tatouage de Mélanie Gentil (édition Palette)  

Résumé: Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le tatouage n’est pas réservé aux périodes contemporaines ou aux régions du monde les plus éloignées. Les grands artistes de toutes les époques l’ont représenté, avec curiosité, fascination, provocation ou encore révolte. Des rituels polynésiens au marquage des déportés de la Seconde Guerre mondiale, des preuves d’amour aux messages politiques, le tatouage ponctue l’histoire de l’art. Après tout, n’est-il pas lui-même une œuvre d’art ? 

 Un beau livre pour découvrir l’étonnant lien entre l’art et le tatouage, ainsi que les grands artistes anciens et contemporains qui l’ont mis à l’honneur ! 

Le mot de l’auteure : 

En quelques années, le tatouage s’est imposé comme une pratique sociale très populaire. Être tatoué(e) ou se faire tatouer s’est en effet complètement banalisé. Le lieu commun considérant le tatouage comme un art s’est ainsi largement répandu. Mais ce que l’on sait moins, c’est que l’art s’est inspiré du tatouage. Des artistes se sont emparés de ses gestes, ses signes, ses outils et ses symboles, pour les admirer, les rejouer ou les détourner dans des oeuvres singulières, drôles ou bien graves. 

 

Un magnifique documentaire dans lequel vous pourrez alors découvrir les tatouages représentés sur des œuvres d’art. 

Les œuvres sont ici réunies par thématiques : l’on y découvre les tableaux permettant de garder une trace des tatouages traditionnels d’antan, d’autres laissent une trace d’une Histoire qu’il ne faut pas oublier. 

On peut ainsi admirer les dessins qui existaient sur les peaux des habitants d’Otaïti avant la colonisation. Ou bien le visage de Frida Kahlo lorsque Diego orne son front. Puis, ce sont des photographies d’un autre genre qui sont présentées : des listes de noms barrés sur un dos, ou une vieille dame sculptée, recouverte de logos de grandes marques. 

Les témoignages sont enrichissants et instructifs pour le plaisir des yeux !  

En complément nous vous conseillons également : De l’encre sous la peau de Suzanne Chupin à réserver ICI

  Cliquer ici pour réserver ce document

Routiers de Jean Claude Raspiengeas : 

Résumé : 

Ils sont au coeur de notre économie de l’urgence, qui sont-ils ? Ce sont des errants perpétuels. On les voit en file sur les autoroutes et les nationales, stationnés sur les aires de repos, on les double sur les autoroutes. Les routiers, aux commandes de leurs poids lourds, font partie du paysage. Souvent on les considère comme des pollueurs, des gêneurs, voire de potentiels tueurs. Mais que sait-on d’eux ? De leurs conditions de travail et de leur vie sur les routes ? C’est pourtant sur eux que repose la pression d’un monde impatient qui veut tout, tout de suite et n’admet plus le moindre retard. Maillons indispensables de la logistique, ils sont de plus en plus pressurisés par l’économie numérisée et les exigences des consommateurs. Les routiers sont les soutiers de la mondialisation, de ce système qui s’emballe. 

  • C’est un livre très intéressant, je ne m’attendais pas à accrocher autant ! Toutes les contraintes, les joies, la vie de solitaire de ces routiers est abordé. L’auteur a suivi plusieurs routiers pendant plusieurs semaines pour être au coeur de ce métier particulier et ça en fait un livre très complet ! 
    On y parle également de l’évolution du métier, du matériel, de la législation et de la complexité pour ces femmes et ces hommes de respecter tout ça. La société de consommation actuelle veut que l’on ait tout, tout de suite mais peu pensent à toute la chaîne de transport en amont. 

  Cliquer ici pour réserver ce document

 

Mâles d’hier, hommes d’aujourd’hui : les confidences du pénis : 

Résumé : 

Depuis le début du XXe siècle, la virilité a connu une formidable révolution, inédite et silencieuse, qui a fait vaciller les hommes occidentaux sur leurs acquis fondamentaux. Les dernières secousses en date sont notables (affaire Weinstein, Balance ton porc, mariage pour tous, etc.). Elles ont installé une dépréciation sourde chez certains ou de l’affolement chez d’autres. Mais beaucoup d’hommes, même s’ils ont la lourde tâche aujourd’hui de devoir se réinventer, savent que cette révolution est une chance pour eux. Car sommes-nous moins virils lorsqu’on dit à son fils l’amour qu’on a pour lui ?, lorsqu’on prend part aux activités domestiques ou qu’on partage l’autorité parentale avec sa femme ? Et si se dessinait désormais une virilité débarrassée des postures héroïques, plus complète, plus apaisée et finalement plus joyeuse et bienveillante ? 

  • Voilà un livre qui m’a fait sourire plus d’une fois ! 
    L’auteur donne la parole à des hommes qui expriment leur vision de la virilité, de la domination masculine, des super-héros, et aussi qui s’interrogent et réagissent aux changements actuels. « si on peut être à un moment Jean Gabin et à un autre papa poule, cette possibilité d’être les deux, et même multiple, est en fait une position d’homme qui est assez chouette. » c’est phrase résume assez bien la philosophie de ce livre. 

  Cliquer ici pour réserver ce document

 

Rouge vif l’idéal communiste chinois :  

Résumé : 

« La Chine n’est plus communiste » : la rumeur s’est répandue, comme une évidence. Mais ne serait-ce pas le plus grand malentendu de notre époque ? Malgré l’ouverture économique de 1978, les mesures d’internationalisation des entreprises d’État, l’établissement de relations diplomatiques avec les puissances occidentales, la Chine demeure fidèle à ses racines rouges. « Le communisme est un idéal vers lequel nous devons tous tendre » affirment aujourd’hui encore les cadres du Parti. Renforcé par l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping en 2013, le Parti communiste chinois s’infiltre au quotidien dans toutes les strates de la société : politique et économique, bien sûr, mais aussi culturelle, artistique, éducative, sociale ou religieuse, et ambitionne d’étendre cette influence à l’international. Il fallait bien sept années d’observation et plus de 400 entretiens menés par Alice Ekman auprès de hauts cadres du Parti et fonctionnaires, diplomates, représentants d’entreprises, chercheurs et étudiants pour parvenir à comprendre la Chine contemporaine, son fonctionnement, ses évolutions récentes et sa stratégie de puissance, dans un contexte périlleux de tensions avec les États-Unis et de rapprochement avec la Russie. Car, alors que l’idéal libéral est de plus en plus contesté, la Chine cherche désormais à s’imposer comme une puissance de référence, une « solution » pour le monde, selon les propres mots de Xi Jinping, pour un jour parvenir à la « disparition ultime du capitalisme et la victoire finale du socialisme » 

  •   Un livre qui m’a tout de suite fait de l’œil et m’a donné envie de mieux connaître ce pays au travers d’une analyse géopolitique. Et je n’ai pas été déçue puisque l’auteur dévoile certains pans méconnus de la Chine. J’ai ainsi découvert que Xi Jinping prononce régulièrement des discours au contenu étonnant tels que : « La Chine est un Etat socialiste de dictature démocratique populaire, dirigé par la classe ouvrière et fondé sur l’alliance des ouvriers et des paysans. ». 
    Mais il a aussi ouvert « la chasse aux mouches et aux tigres », référence à l’opération d’envergure menée contre la corruption. Quand le lecteur sait que cela a notamment débouché sur la disparition du patron chinois d’Interpol Meng Hongwei, on est probablement en droit de se demander si Xi Jinping balaie correctement le palier de ses palais.
    Ce livre m’a également permis de découvrir que la Chine est lancée dans une opération d’envergure de séduction des pays en manque de technologie, qui ne veulent plus avoir un lien de dépendance avec les anciens colonisateurs ou qui ont encore quelques traces de communisme dans leur quotidien, le but est bien de devenir le leader mondial de l’alliance pour remplacer les USA. Les Russes n’ont d’ailleurs pas manqué le coche puisqu’en manque de moyens financiers, ils ont décidé de dépecer l’Arctique avec les Chinois.
    Un livre pour tous les curieux et ceux qui souhaitent mieux comprendre notre monde d’un point de vue géopolitique. 

Cliquer ici pour réserver ce document

Laisser un commentaire

Retour en haut